TOP 10 des conseils PAS UTILES pour une jeune maman.

TOP 10 des conseils PAS UTILES pour une jeune maman.

- Catégories : Maternité

Alors que les conseils fusent de toute part quand on devient maman, la plupart ne sera jamais appliquée : par manque de praticité, par changement de manière de materner ou par convictions personnelles tout simplement. Voici le palmarès des conseils PAS UTILES pour une jeune maman que vous avez déjà entendus.

10. « N’hésite pas à te faire aider »

Difficile à appliquer quand tous les proches travaillent. Et souvent les proches ne savent pas vraiment comment aider. Quelques petites idées à noter si vous avez une jeune maman dans votre entourage : passer une tête pour donner un coup de main avec le ménage (ou offrir quelques heures de ménage via un prestataire) ; changer la couche si vous pouvez à la place de la maman ; apporter un repas chaud, écouter la maman (elle aura certainement beaucoup à raconter, ce qui va bien ou moins bien).

9. « Profite, cela passe vite »

Vivre le moment présent n’est pas évident, surtout quand la maman est fatiguée. On veut bien profiter de chaque instant, mais parfois il faut choisir : profiter ou dormir. Et de surcroît le post-partum peut venir jouer des tours au moral de la jeune maman. Alors que la maman a plutôt besoin du soutien, de l'écoute, ce conseil peut être particulièrement mal placé.

8. « Il faut couper le cordon »

Que cela soit 2 mois, 1 an ou plus après l’accouchement, peu importe l’âge de l’enfant, c’est extrêmement indélicat de le dire (et peut paraître même violent pour une jeune maman). C’est une relation qui se construit entre la maman et le bébé et il appartient à la maman de décider si cette relation a besoin d'évoluer et comment.

7. « Lâcher-prise, fais-toi confiance ».

Quand on rentre à la maison avec le tout petit et qu’on découvre un quotidien si différent, cela peut être compliqué d’appliquer ce conseil. Une maman qui assure dès le premier jour (si cette maman existe…) n’aura certainement pas besoin de ce conseil. Et la maman qui a du mal à « lâcher-prise » ou se faire confiance ne réussira pas à le faire instantanément, juste parce qu’il faut. Cela s’apprend avec l’expérience, grâce aux échanges avec d’autres mamans, des professionnels.

6. « Ne t’oublie pas »

Clairement, c’est très important de ne pas s’oublier, de ne pas se laisser aller, de prendre soin de soi. Pour le rendre possible, il faudrait offrir à la jeune maman ce qu’il y a de plus précieux : du TEMPS. Donc, donnez un coup de main pour le ménage, apportez un bon repas « fait maison » ou passez un peu de temps avec le bébé pour laisser à la maman le temps de prendre une douche, de prendre un repas chaud avec ces 2 couverts ou un café chaud tout simplement.

5. « Evite le cododo"

"Sinon il ne saura jamais dormir sans vous !"

Il appartient aux parents de décider où le bébé dormira. Le cododo est une méthode de maternage naturel, c’est un vrai facilitateur d'allaitement. Il aide également à forger le lien d'attachement, à réguler la temperature corporelle ainsi que sert la prévention de la Mort Subite du Nourrisson. Souvent, c’est aussi tout simplement plus rassurant pour la maman d’avoir son petit trésor à côté, ne serait-ce que les premières semaines (ou mois). Ce n’est ni bonne ni mauvaise idée de faire du cododo, c’est un choix qui a ses avantages et inconvénients tout simplement.

4. « Donne-lui le biberon : il fera ses nuits »

Il est prouvé que l’allaitement n’est pas un frein pour le sommeil. Le sommeil n’est tout simplement pas un acquis à la naissance. Chaque bébé est différent et chacun aura un rythme de sommeil différent. Alors, pas de pression à se mettre si le bébé se réveille la nuit. Et si vous souhaitez accompagner le sommeil de votre tout petit, je ne peux que vous conseillez @audrey_centrehmb (https://www.instagram.com/audrey_centrehmb/) qui propose un accompagnement personnalisé pour les familles.

3. « Ne le(la) porte pas trop »

Les recherches en psychologie de l’attachement ont prouvé que le bébé a BESOIN d’être porté (comme il a besoin de boire ou manger), c’est un besoin fondamental nécessaire pour sa construction. Le bébé porté ne risque pas de développer « une addiction aux bras ». Bien au contraire : un bébé s’attache à l’adulte pour mieux se détacher plus tard. Plus on répond à ce besoin du bébé, plus ce bébé est autonome et serein plus tard pour aller explorer le monde. Mais pour ce faire, la construction d’une sécurité intérieure est nécessaire. Alors, prenez votre bébé dans les bras dès que vous pouvez !

2. « Laisse-le(la) pleurer »

Les pleurs d’un bébé – ce n’est pas un caprice ni une manipulation. Les pleurs – c’est le moyen de communication, le seul moyen à la naissance. Ne pas répondre aux pleurs d’un bébé – c’est laisser son état de stress augmenter. Sur la durée, cela peut endommager son système nerveux central. Sa croissance et son potentiel d’apprentissage peuvent également s’en ressentir.

1. « Dors quand le bébé dort »

C'est probablement le conseil qu’on donne le plus souvent à une jeune ou future maman. C’est quelque part logique... SAUF QUE le bébé peut s’endormir dans la poussette/dans le cododo/en voiture/sur la maman et il est alors compliqué pour la maman de dormir. Mais aussi la sieste du bébé est à peu près le seule moment où la maman peut faire autre chose, utile ou futile. Autant se dire les choses : dans la plupart des cas, une jeune maman fait TOUT SAUF dormir pendant la sieste du bébé.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire